La plateforme romande pluridisciplinaire et partenariale autour de la trisomie 21

 
 

Adulte aujourd'hui, projet de développement pour demain, aimer apprendre : l'apprentissage, c'est toute la vie, il n'y a pas d'âge limite. C'est ce qu'en disent les personnes avec une déficience intellectuelle elles-mêmes, interrogées dans le cadre d'une récente étude conduite par Geneviève Petitpierre1 et Germaine Gremaud2 avec la collaboration d'Aline Veyre1 et d'Ivo Bruni1.

Cette étude s'est donnée pour but de comprendre comment les personnes avec une déficience intellectuelle considèrent leur capacité à apprendre à l'âge adulte et quelles opportunités et limites elles peuvent percevoir. Soixante individus de 18 à 73 ans avec une déficience intellectuelle, dont vingt-quatre ayant une trisomie 21, ont été interrogés sur le sujet, avec une méthode adaptée à leur niveau cognitif. Il en ressort qu'une large majorité des participants pensent que l'apprentissage n'est pas l'apanage de la jeunesse, mais qu'ils en ont encore la capacité à l'âge adulte. Ils souhaitent même s'engager dans ce sens, forment des projets avec des motivations personnelles. Il apparaît dès lors fondamental de construire une offre de formation continue adaptée à ces personnes. Il s'agit de leur assurer ainsi un développement conforme à leurs aspirations, en tenant compte de leur avis comme le prévoit désormais le paradigme de participation.

La 4e édition annuelle du Forum académique trisomie vous permettra de partager ces conclusions avec les auteurs, en offrant un large espace de discussion et de débat sur la thématique.

1 Université de Fribourg, Département de Pédagogie Spécialisée

2 HES-SO, Ecole d’Etudes Sociales et Pédagogiques - Lausanne


Programme

13.45 Accueil


14.30 Bienvenue

Laurent Jenny, Président de PART21


14.35 Conférence

Geneviève Petitpierre, Prof. Dr. Université de Fribourg - Département de Pédagogie Spécialisée


Les apprentissages à l’âge adulte, qu’en disent les personnes avec une déficience intellectuelle ? Cette conférence relayera la perspective de soixante personnes âgées de 18 à 75 ans directement concernées par la déficience intellectuelle. Elle permettra de présenter leurs expériences et leur motivation pour l’apprentissage, de même que les projets auxquels elles aspirent. Parmi les personnes interviewées, plus d’un tiers est concerné par la trisomie 21.


15.45 Pause


16.00 Table ronde et échanges

Animation :

Jean-Paul Moulin, Directeur CFPS, Centre de formation professionnelle et sociale du Château de Seedorf


Personne ayant une trisomie 21, parent, maître socio-professionnel, directeur d'institution, membre d'organisation d'aide aux personnes en situation de handicap : tels sont les profils des participants à cette table ronde dont les propos nous rendront compte de la réalité du terrain et des perspectives à envisager.


17.30 Atelier Pratique En Réseau Opérationnel

Rencontre et moment d’échange convivial autour d’un apéritif


18.00 Fin